De la vigne au verre avec Troc Wine

De la vigne au verre : Troc Wine, la plateforme web d’échanges de vins, est le premier réseau de consommation intégralement collaboratif du monde du vin, mettant en relation les membres amateurs de vins, désireux d’échanger des flacons. Arthur Tutin, fondateur et CEO de Troc Wine, s’est prêté au jeu d’une petite interview pour me présenter son concept ainsi que son évolution.

ArthurTutin.trocwine
La Petite Robe Wine : Arthur, peux-tu te présenter ?
Arthur Tutin : J’ai 25 ans, je suis originaire de Paris, j’ai effectué mes études de communication-presse à l’EFAP. Suite à cela j’ai eu diverses expériences dans le monde des médias et du cinéma. Rapidement le désir de devenir entrepreneur m’est venu, je me suis lancé dans plusieurs start-up d’import/export, la tendance du handmade… A côté de cela je suis un passionné de vins depuis plusieurs années, a tel point que j’ai souhaité en vivre, ayant le goût du challenge, j’ai mis pour cela tout le reste de ma carrière de côté pour m’y consacrer.

LPRW : Comment t’es venu l’idée d’échanges de bouteilles de vin ?
A.T. :  En tant qu’étudiant ou jeune actif, on a pas forcément les moyens de se créer une bonne cave, notamment avec l’inflation des prix des bouteilles… De plus, les vins rares et recherchés ne sont plus sur le marché, mais bel et bien dans les caves de passionnés tel que nous. Le troc de bouteilles est une bonne alternative. Je n’ai pas inventé le troc, il existe depuis toujours, mais une alternative à l’achat avec le premier site de mise en relation entre troqueurs de bouteilles de vins et sans transaction monétaire. Voilà comment l’idée de Troc Wine est née !

 

LPRW : Aujourd’hui, où en est ta start-up ?
A.T. : Troc Wine c’est actuellement 600 membres, 1 milliers de bouteilles et plus de 400 références de vins à échanger ! Nous avons connu de bons débuts, il devenait urgent de refonder le site web et d’approfondir notre concept. Nous avons déjà levé 15K pour développer notre projet tout au long de la première année. La première version de la plateforme a été lancée en novembre 2015. Elle nous a permis de rassembler nos premiers membres et d’obtenir des retours utilisateurs. Troc Wine a aussi remporté il y a quelques temps le « Public Price » du concours 33 entrepreneurs au Vinocamp Lisbonne.
Aujourd’hui, nous recherchons 100 000 euros dans le but de développer une nouvelle version du site plus proche de notre vision mais aussi de notre business model. Le but c’est que les investisseurs deviennent de véritables collaborateurs.

LPRW : Comment imagines-tu Troc Wine dans 10 ans ?
A.T. : Dans les idées j’ai de développer une branche se rapprochant d’Air BnB, le consommateur à la rencontre du vigneron. Afin de rapprocher l’amateur de vin à l’origine du produit, de la vigne au verre.
Nous avons aussi développé l’événementiel et cela va continuer, nous avons organisé des Troc Party, des soirées où l’on découvre le vin sous une autre approche, le partage et l’échange, et où il est possible de troquer directement ses bouteilles.
Concernant les échanges, nous étudions aussi des partenariats avec des salons du vin, propices à l’échange et à la dégustation. Un réseau de cavistes partenaires a été développé pour être comme point relais pour les échanges. Il y a également 250 lieux de rencontre à travers la France pour finaliser son troc autour d’un verre de vin.

LPRW : Où peut-on te rencontrer prochainement, quels sont tes projets ?
A.T. : Le 12 mai nous serons présents au Vinocamp de Bordeaux ! En attendant la deuxième version du site où le service « Troc Party » sera intégré à la plateforme, nous avons lancé trocparties.com (www.trocparties.com) afin de dévoiler nos futurs couleurs mais aussi mettre en avant les Troc Parties à venir, organisées à l’initiative de TrocWine et ses partenaires.

LPRW : Pour finir, parlons vins… Quels sont tes régions coup de coeur ? Quelle est ta dernière dégustation ?
A.T. : Je dois avouer qu’il est difficile de choisir le monde du vin est si infini… Mais si je devais choisir, je dirais les rouges de Bourgogne, le Pinot Noir a quelque chose en plus…
Concernant ma dernière dégustation, il s’agissait d’un Condrieu, en Côtes-du-Rhône, domaine du vigneron  Yves Gangloff. Un réveil dans le verre, un vin surprenant que je ne saurais que trop recommander !


Comment ça marche ?

IMG_1305

Retrouvez Troc Wine sur son site web  / Sur Facebook / Sur Twitter  / Blog

Pour mieux connaître le projet ou investir

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s